Zur Startseite

La collection Amerling et Lingner

Le peintre viennois Friedrich von Amerling (1803–1887) jouissait d’une collection d’œuvres d’art de grande valeur comportant plusieurs instruments de musique. Plusieurs autres peintres de l’époque avaient aussi rassemblé des collections contenant des instruments de musique, comme la fameuse collection d’œuvres d’art du peintre viennois Hans Makart ou celle de del Haes.

La succession de l’artiste, alors gérée par la Stiftung für die Genossenschaft der bildenden Künstler (Fondation pour la société des arts visuels), fut vendue aux enchères en 1916 à la mort de la veuve von Amerling.

Karl August Lingner (1861–1916), collectionneur, mécène, et fondateur du Higienemuseum (Musée de l’hygiène) à Dresde qu’il dirigea jusqu’à sa mort, acquit les instruments de musique de la collection Amerling. Il était réputé pour sa passion pour les arts, et possédait sa propre petite collection d’instruments de musique historiques, de portraits et de mémoires de musiciens saxons. Il ne put malheureusement pas jouir très longtemps de ses nouvelles acquisitions puisqu’il mourut la même année. Jusqu’en 1933, la collection fut gérée par une fondation qui transféra 14 instruments vers la collection de Leipzig.

Catalogue:

Sammlung Amerling, Dorotheum k.k. Versteigerungsamt, Versteigerungskatalo der 263. Kunstauktion Wien, 1916.

 
 
 
 

Museum für Musikinstrumente der Universität Leipzig | Tel: 0341/97 30 750 | Fax: 0341/97 30 759 | musik.museum@uni-leipzig.de