Zur Startseite

La collection Heyer

Wilhelm Heyer (1849–1913) de Cologne, un fabricant de papier, fonda sa collection en 1902 dans le but d’illustrer le développement de la musique instrumentale, en rassemblant ses moyens d’expression. Il souhaitait préserver ces témoins d’époques artistiques et culturelles disparues, longtemps restés muets, afin de donner un aperçu vivant de la facture instrumentale des époques passées, tout en montrant la relation étroite entre le développement des instruments de musique et l’histoire universelle de la musique. Afin de rassembler les instruments de musique, les manuscrits autographes, les lettres et les photographies qu’il avait collectionnés, Heyer fit construire une maison dans la Worringerstraße, à Cologne, en 1905. En 1913, le Musikhistorisches Museum Wilhelm Heyer (le Musée d’histoire de la musique Wilhelm Heyer) ouvrit ses portes au public. Cet évènement fut cependant précédé de trois acquisitions importantes qui augmentèrent considérablement la valeur du Musée. Hayer acheta ainsi la collection de Wit en 1905, la collection Ibach en 1907, et l’inestimable collection d’Alessandro Kraus un an plus tard.

Heyer prit grand soin de sa précieuse collection. Un restaurateur fut ainsi spécialement employé pour veiller à la conservation des objets exposés. En 1909, Georg Kinsky (1882–1951) fut chargé de la recherche scientifique, ce qui s’avéra bientôt un choix judicieux. Kinsky publia en effet, un an seulement après la prise de ses fonctions, le premier volume de sa série de catalogues, publication scientifique dont le prestige perdure encore aujourd’hui. L’auteur ne se contenta pas d’une simple liste d’objets, mais alla, au contraire, bien au-delà. Il replaça les objets exposés dans leur contexte musical et culturel respectif, décrivit les occasions pour lesquelles ils étaient utilisés, et repéra des textes et des illustrations importantes dans des publications antérieures.

Le Musée resta ouvert de nombreuses années après la mort soudaine de Wilhelm Heyer. En 1926, la collection d’instruments de musique de Heyer fut acquise pour l’université de Leipzig.

Catalogues:

Georg Kinsky, Katalog. Musikhistorisches Museum von Wilhelm Heyer in Cöln, I: Besaitete Tasteninstrumente, Orgeln und orgelartige Instrumente, Friktionsinstrumente, Leipzig, Breitkopf & Härtel 1910.

Georg Kinsky, Katalog. Musikhistorisches Museum von Wilhelm Heyer in Cöln, II: Zupf- und Streichinstrumente, Leipzig, Breitkopf & Härtel 1912.

Georg Kinsky, Kleiner Katalog der Sammlung alter Musikinstrumente, Leipzig, Breitkopf & Härtel 1913.

 
 
 
 

Museum für Musikinstrumente der Universität Leipzig | Tel: 0341/97 30 750 | Fax: 0341/97 30 759 | musik.museum@uni-leipzig.de